Libellés

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes agneau ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone août arbres arOmatiques ARUM asperges au gré du vent Aubergine avril Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures BRIOCHE c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines caramel au beurre salé carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée ChoColaT choucroute chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre confitures conserves coquillages courgette CrAnberrIes croquer l'ailleurs CRUMBLE cuisiner la mer dans la serre De fleur d'oranger en eau de rose de la dune décembre délices d'aubergine des Asperges des figues des fruits dans la cuisine des patates DhaL douce tarte échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil FAR Feuille de brick février fromage gâteau ghi girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* janvier Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine juillet juin kanelbullar l'Heure du goûter lA sAlAmAndre la sieste laisser mijoter laitage LaVande LE hérisson légumes et fruits déshydratés LentiLLes les carottes sont cuites les cocos les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent les tomates dans l'assiette Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski mai manger des courgettes marée mars mélanger les légumes Même pas peur menthe mes macarons Miam des sardines mimosas Mojennek mousse muscaris mystère et bouldegom nectarine novembre octobre Oignon oignon cuit oignon cru Orange Orchis Ormeaux ostéoporum p'tits biscuits PAIN pain d'épices PALOURDES Papillon partenariat PERMACULTURE pesked petits pois pistaches et fruits à coques PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis Ratatouille recettes repiquage RIZ romarin Roses Trémières Rrrrrr Sablés Bretons scarole-batavia-laitue et cie sécheresse semoule septembre SOLEIL Soucis SouffléS SoupeS taJine TarteS salées thé Thé à la menthe TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

dimanche 30 avril 2017

Rêvolution

Des saisons, des tempêtes et des éclaircies ont défilé sans que tu ne devines ce qui se tramait au jardin du vent. 
Tu sais que la nature a toujours été notre guide, mais nous lui faisions quelques entorses au potager en grattouillant un peu trop à son goût (et au mien aussi)...il a fallu un peu de temps pour convaincre celui issu d'une famille dont les potagers sont terreux, tournés et retournés, alignés et sans herbes folles, de se lancer dans la permaculture. 
Nous avons transformés les 3/4 de nos sols potagers (trois carrés hébergeaient nos poireaux, betteraves, cardons et aromatiques d’hiver entre autres, il n'était pas pensable de passer l'hiver sans eux !) entre l'automne / hiver 2015 et l'automne / hiver 2016, les trois derniers seront convertis dès l'automne prochain.
Il a fallu aller chercher du bois pourri, creuser, 

garder de la tonte, du compost et collecter des algues,


tout superposer,




étaler de la paille et prendre garde au vent...


 La récompense est de taille:







 (Les mêmes plantations que sur les deux premières images, dates, conditions, expositions identiques. Seule la composition du sol varie...)


Dans la serre, ça explose, et l'assistance est désormais automatique ;)


Moralité : elle a pas tellement besoin de nous hein, la nature...









































Une pensée pour nos beaux abricots qui essuient de la grêle, du vent et de belles grosses gouttes depuis le début de la soirée...

mardi 31 mai 2016

Tu fais quoi toi avec tes blancs d’œufs ?

Des meringues. Oui. Moi aussi. Salées. Et cette fois-ci : à la betterave.
Parce que tu vois les meringues dessert, c'est bon, mais pas très original (sauf si tu les travailles au jus de pois chiche), et comme repas, c'est pas terrible. 
Alors que des meringues salées, au fromage, à la sardine, aux herbes, aux légumes, ça c'est trop d'la balle et avec une salade tu as un repas tout facile à préparer !

Je dis meringues, mais la texture est plus proche de la gougère (peut-être parce que je les cuis dans des moules en silicone). T'as deux minutes ? Alors on y va :

Tu verses tes blancs d’œufs dans le bol de ton robot ami et tu bats à toute petite vitesse pour démarrer (ensuite tu pourras augmenter). Tu ajoutes une cuillère à soupe de farine par blanc d’œuf (tu peux assaisonner à ton goût : sel, poivre, épices diverses et variées). Lorsque ta texture est parfaite, tu mélanges délicatement les ingrédients de ton choix (feta et chorizo c'est sympa, fromage râpé et sardine écrasée aussi, tomates séchées et basilic, tu pleures...)
Hier j'avais trois petites betteraves toutes mal poussées au jardin. J'en ai fait une purée, que j'ai intégrée aux blancs battus avec la farine. 14 minutes à 185°C. 

Tu peux les servir chaudes ou froides. Parfait pour un repas à emporter.


lundi 11 avril 2016

Fanes Zone

Le Jardin du Vent sort de sa torpeur hivernale. 
Les hirondelles sont de retour, et pleurent leurs nids creusés dans les dunes saccagés par les marées de l'hiver. Lulu a fait une sortie. Rapide, avant de sentir le vent tourner et de repartir faire une petite sieste. 
Et si Lulu dort encore, qui mange les fanes de betteraves et de radis ?


Facile : une petite pâte croquante (farine, citron, huile d'olive), des fanes bien propres, de la feta poivrée, moutardée et battue dans un peu de lait. Une petite heure au four. Le tour est joué.

dimanche 22 novembre 2015

Comme dans un miroir

Parlons vent et pas trop jardin. Parlons vitre et suie. Parlons du nettoyage de la vitre de ton poêle (même si tu as un insert tu peux lire).
Comment t'y prends-tu toi, pour enlever la suie qui noircit ta vitre et t'empêche d'admirer les jolies flammes de ton feu de bois ?
Je te prête la méthode la moins nocive pour tes poumons, la plus rapide, celle qui n'abîme pas le joint de la vitre et qui est totalement gratos !
Tu as besoin d'une éponge mouillée (que tu utiliseras à chaque fois), d'une feuille de papier journal, d'une ou deux feuilles de sopalin, et d'une paire de mains.

Tu commences par frotter la suie avec ton éponge mouillée imbibée de cendres, le reste va de soi


 Tu essuies avec du sopalin


Tu admires le résultat


Le journal sert à protéger le sol sous ta vitre ouverte

mardi 13 octobre 2015

Croquants d'automne à rendre jaloux tous les écureuils de ton quartier



Tu fais préchauffer ton four à 180°C.
Tu mélanges bien 60g de farine blanche, 150g d'amandes en poudre, 100g de sucre blond (ou roux, ou blanc, tu choisis ton préféré) et 80g de beurre fondu. Tu étales ceci sur une grande plaque à four (lèche-frite, why not?). Tu fais cuire 12 minutes, pas une de plus. Tu laisses refroidir en dehors du four dont tu abaisses la températures à 150°C.

Dans une casserole tu mélanges tous les fruits à coques (sans les coques hein) que tu as raflé à l'écureuil du coin : des noisettes, des cacahuètes, des pistaches, des noix, des amandes...Tu peux les laisser entiers ou les concasser, cela dépend de la dentition des croqueurs. Tu laisses chauffer jusqu'à ce qu'ils deviennent huileux. Tu incorpores une bonne dose de miel, de façon à ce que l'ensemble soit enrobé. Ton fond de pâte a refroidi, tu peux le recouvrir de tes fruits mielleux et réenfourner pendant 40 minutes.
Tsssstss ! attends que ça refroidisse avant de découper et de goûter. 
Si tu en es capables, tu peux les conserver longtemps dans une boîte en fer blanc. Sinon...

dimanche 13 septembre 2015

Ceinture d'eau

Cette année, la mer nous a offert des marées phénoménales. Enfin, elle aurait dû, mais en réalité, les coefficients exceptionnels n'ont pas donné lieu à des marées extraordinaires: la pression atmosphérique et les vents étaient tels que nous avons eu des grandes marées, sans plus.

Ce qui était exceptionnel en revanche, c'est que cette année, le Mont Saint Michel retrouvait enfin son insularité quelques heures par an. Une escapade en février (oui oui, je suis un tout petit peu en retard) nous paraissait indispensable. Ils demeuraient quelques vestiges des travaux encore en cours, mais le moment a été magique.








On s'est dit qu'il était temps de le ramener en Bretagne...on n'a pas osé, on a eu peur qu'il ne passe pas sous les ponts !

mercredi 19 août 2015

Ben les vœux finalement c'est pas ça...

parce que parmi la liste formulée en secret, il n'y en avait aucun qui envoyait un chat dans les étoiles...



On dit que tu deviendras lagure orientale et pâquerette, dors tranquille Pitichat...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...